30 octobre 2020

Société d'histoire de Mascouche

Rénovations du manoir seigneurial de Mascouche

Suite à la parution d’un article du journal Le Devoir sur la rénovation du manoir seigneurial de Mascouche, la Société d’histoire de Mascouche se prononce et prend position.

 

Le 23 octobre dernier, la Ville de Mascouche faisait paraitre un communiqué concernant ses démarches de demandes de subventions pour le développement du Parc métropolitain du Domaine seigneurial de Mascouche. Le journal Le Devoir du 28 octobre mettait en lumière la future démolition du manoir seigneurial en vue de sa rénovation. La Société d’histoire de Mascouche souhaite se prononcer et prendre position dans le dossier de la rénovation des bâtiments du Domaine. Premièrement, rappelons que la SODAM et sa Société d’histoire ont toujours agi en tant que défenseur du patrimoine et travaillent depuis plusieurs années à la mise en valeur du Domaine seigneurial. En 2012, elles organisent une mobilisation citoyenne afin de présenter un projet de parc régional du Domaine seigneurial et incitent les élus à se positionner. Actuellement, nous savons que les trois bâtiments historiques du site feront l’objet de rénovation. La maison du meunier et le moulin pourront être rénovés car leur état actuel le permet, mais le manoir devra malheureusement être démoli avant d’être reconstruit puisqu’il est à l’état de ruine. La reconstruction du manoir sera inspirée des plans d’Ernest Isbell Barott de 1931, époque à laquelle le bâtiment a connu son époque de gloire grâce à la restauration qu’a menée sa propriétaire Hazel Beatrice Colville. Afin de conserver des éléments architecturaux d’origine, la Société d’histoire de Mascouche a fait des recommandations à la Ville en novembre 2018 en identifiant des éléments encore en bon état et qu’il serait souhaitable d’intégrer au bâtiment rénové. Les trois bâtiments patrimoniaux ont un statut légal de conservation depuis 2019 et sont cités comme biens patrimoniaux en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel en plus d’être inscrits au Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Suite à des échanges avec la Ville cette semaine, il est possible pour nous d’affirmer que son objectif est toujours de redonner au manoir ses lettres de noblesse, son caractère architectural de style « Arts and Craft » et d’assurer une implantation et une intégration architecturale harmonieuses avec les vieux bâtiments; la Société d’histoire continuera de veiller au respect de ces bonnes pratiques.

 

Des exemples près de chez nous

Afin de mieux comprendre, comparons notre situation avec celle de l’Île-des-Moulins de Terrebonne qui a connu un concept de revalorisation très similaire au début des années 1980. Après quelques démolitions dictées par un souci de sécurité, mais surtout par souci d’une certaine authenticité, seuls quatre bâtiments ont été conservés : la boulangerie, le moulin à farine, le moulin neuf et le bureau seigneurial. Ce fut également le cas pour la maison Bélisle dans le Vieux-Terrebonne : construite en 1759, elle est partiellement détruite lors d’un incendie en 1999 avant d’être restaurée comme à l’origine. Pourrions-nous dire que ces bâtiments sont des « pastiches » du passé pour reprendre l’expression du journaliste du Devoir? Selon nous, ces bâtiments sont plutôt la fierté du Vieux-Terrebonne, un attrait touristique majeur pour notre MRC et des éléments identitaires forts de notre patrimoine bâti. Nous sommes convaincus qu’il en sera de même pour les bâtiments du futur parc du Domaine seigneurial de Mascouche qui ne manquent pas d’exemples de bonne pratique pour inspirer nos élus. Quoi que le manoir seigneurial fasse l’objet de notre attention, le moulin et la maison du meunier de Mascouche portent, eux aussi, un patrimoine exceptionnel. Construits entre 1861 et 1871, ces bâtiments portent l’héritage du premier moulin construit sur le site entre 1751 et 1755 par la famille Le Gardeur.

 

Renseignements

La Société d’histoire de Mascouche souhaite avant tout que le site du Domaine seigneurial soit ouvert aux citoyens pour permettre la mise en valeur de son histoire. Pour être impliqués de près dans la mise en valeur du site, nous avons confiance en l’équipe qui travaille aux rénovations du site et sommes rassurés de savoir que le ministère de la Culture et des Communications et le Service d’aide-conseil en rénovations patrimoniales agissent en termes de mentors dans le dossier. Pour de plus amples renseignements communiquez avec nous au info@sodam.qc.ca ou 450 417-1277. Consultez aussi notre page web : sodam.qc.ca/domaine-seigneurial-de-mascouche

Nos précieux partenaires